lagon de poe - Nouvelle-Caledonie
Nouvelle-Calédonie Océanie

Chasse aux requins à Poé – L’Homme : victime ultime

Rating Chart

0 average based on 0 ratings

  • Excellent
    0
  • Very Good
    0
  • Average
    0
  • Poor
    0
  • Terrible
    0
La semaine dernière, une nageuse est décédée suite à une triste rencontre avec un requin à la plage de Poé, notre spot de paddle préféré en Nouvelle-Calédonie.

Bien sûr, c’est un drame pour cette dame et pour sa famille. Nous leur offrons nos plus sincères condoléances. Cela va de soi. Nous avons été très touchés par la nouvelle.

Cependant, la triste histoire ne s’arrête pas là.

Au lendemain des événements, la plage de Poé a été fermée pendant deux jours pour être aussitôt ouverte à nouveau par la suite. Pour être fermée encore quelques jours après, alors que des drônes laissaient supposer qu’un (ou des) requins rôdaient toujours dans le secteur.

La chasse aux requins était ouverte.

Quelques jours plus tard, un squale a effectivement été tué dans le lagon de Poé, lagon classé réserve mondiale au patrimoine de l’Unesco.

OK. Prenez quelques secondes pour relire cette dernière phrase. Je vous attends…

L’analyse du requin a confirmé que ce n’était pas l’auteur de l’attaque.

La chasse a été relancée.

À GO, on se pince OK?

D’accord ou pas d’accord?

Évidemment, deux trains de vagues s’affrontent dans les médias sociaux depuis ce jour. Il y a d’abord ceux qui cherchent une consolation dans le décès de la dame. Je peux comprendre l’émotion qui guide ce réflexe pour les proches de la victime même si, de mon point de vue, j’espère que je n’en serais pas là. Mais je n’en sais rien. Et il y a les autres, ceux qui regardent la scène globalement, en gardant une vue d’ensemble qui déborde du lagon, une vision plus large qui inclut l’océan. Les océans. Et qui, tout à coup, concerne tous les hommes.

Les propos de Agnès Latchimy, Miss Calédonie 2013 maintenant chroniqueure sur CalédoSphère, me semblent assez pertinents :

« Donc, dans toute la splendeur de la nature humaine, on décide de tuer au hasard un majestueux animal car on lui reproche d´avoir son instinct animal… OUI, donc à ce jour la dengue, le zika, l’obésité, le cancer, le diabète tuent en Nouvelle Calédonie… Et que fait-on ? Rien, on laisse ouvrir des McDonald en face d’un lycée, on surdose en sucre nos boissons, on ralentit les campagnes de préventions… etc. Car derrière tout ça, il y a l’ARGENT. (…)

On est dans une chaîne alimentaire où l’Homme grâce à son intelligence a su mettre en œuvre sa protection mais aussi sa destruction… Si demain nos océans continuent à se vider de requins, c’est tout l’écosystème de nos océans qui s’effondrera. »

(lisez son billet Stop aux massacres!)

 Et pourquoi faudrait-il protéger les requins déjà?

Parce qu’ils sont menacés. Et parce qu’ils sont essentiels pour la planète. Pour l’Homme.

« Si l’on parle des poissons, les requins, du moins ceux qui sont des prédateurs, ont un rôle majeur dans les écosystèmes marins. En les supprimant, on rompt les équilibres qui sont garants de la vie dans les océans. Ce sont des régulateurs des populations des proies qu’ils consomment… »
– Hubert Reeves, Nos requins préférés

Déjà 90% des populations de grands requins sont éliminées. Bien sûr, la pêche commerciale en est le grand responsable. Mais. Les requins modèlent la vie marine dans les océans depuis plus de 400 millions d’années et sont essentiels à la santé de la planète. Donc, essentiels, globalement, à la survie de l’espèce humaine. (Source ici)

Au-delà du choix individuel…

Lorsqu’on a pagayé dans le lagon de Poé, j’étais consciente qu’il pouvait y avoir des requins. La passe la plus près, dans ce récif, s’appelle Shark’s pass. L’îlôt le plus près s’appelle l’îlot Shark. Alors on pagayait, debout, en scrutant les fonds et la surface. Le gros de l’observation des coraux on l’a fait couchés sur la planche avec masque et tuba, la tête à l’eau. Lorsqu’on nageait un peu, c’était en gardant une main sur la planche, prêts à y remonter, en surveillant les alentours. À ces moments, on était plus au large, plus près du récif. Plus près du risque annoncé.

Oui, il y avait beaucoup de nageurs, de plongeurs en apnée dans les coraux, beaucoup de petites familles à l’eau. Ils sont là tous les jours. Depuis toujours.

D’autres craignent déjà trop les requins, devenus plus visibles depuis quelques années en raison des comportements des humains énoncés par madame Latchimy dans son billet. Ce matin, dans Nouvelle Calédonie 1re, on peut lire que le Maire de Bourail Brigitte El Arbi, en pleine interdiction formelle de baignade, est encore obligée de lancer « un appel au civisme envers les éventuels jeteurs de déchets » (dans le lagon).

On fait tous les choix qu’on peut, les choix qu’on veut, en fonction d’un tas de facteurs qui ne concernent que nous.

Mais tuer des requins exprès, ça, ça concerne tout le monde.

 

You Recently Viewed ...

Milford Sound - Nouvelle-Zelande

Milford Sound, Nouvelle-Zélande

Carte de nos voyages. Ailleurs et autrement. Le blogue.

Cartes de nos voyages à ce jour

forgotten-world-highway

L’inoubliable « Forgotten Highway » en Nouvelle-Zélande

MTB Queenstown - Nouvelle-Zelande

Mountain Bike Downhill à Queenstown

velo-central-otago-nouvelle-zelande

À vélo au coeur de la Central Otago Rail Trail

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

Ailleurs et autrement.