forgotten-world-highway
Nouvelle-Zélande Océanie À voir

L’inoubliable « Forgotten Highway » en Nouvelle-Zélande

Rating Chart

0 average based on 0 ratings

  • Excellent
    0
  • Very Good
    0
  • Average
    0
  • Poor
    0
  • Terrible
    0
[Mise à jour au 31 mars 2016 – Ne manquez pas la vidéo d’attaque du troupeau de moutons à la fin de ce billet!]

Vendredi 19 février. Hier soir, on a profité d’une soirée parfaite à la meilleure table de la région du volcan Taranaki : notre table pliante dressée derrière notre petite van, en surplomb de l’océan visible sur près de 180 degrés.

Forgotten 1

Coup de pluie dans la nuit. Forts vents par la suite, assez pour secouer le véhicule. Mais on dort comme des buches dans ce bateau qui ne flotte pas.

Au réveil, matin pluvieux. Gris mur à mur. Il n’y a déjà plus l’ombre d’un volcan dans le paysage. On est bien chanceux d’avoir pu le voir par temps clair en y grimpant hier. Paraît que ça n’arrive pas souvent.

Forgotten 2

On sort du camping à 10 heures. Il pleut des cordes. Peut-être la météo la plus moche depuis le début du voyage. Mais on s’en fout. C’est un matin de route. On file vers le Parc national du Tongariro.

À 13 heures seulement, j’arrive à sortir mon cahier pour prendre ses quelques notes. Avant, j’essayais juste de contrôler mon mal de coeur. On approche de Taumarunui, sur la route 43. La route officiellement nommée « Forgotten World Highway ».

Des routes de l’impossible, on commence à en avoir vues et faites pas mal au cours de nos derniers voyages. Les 762 courbes entre Chiang Mai et Pai en Thaïlande, le Col des nuages au Vietnam, le lacet à la verticale à la frontière Chili-Argentine entre Santiago et Mendoza, la route montant à la tribu dans les hauteurs derrière Koné en Nouvelle-Calédonie, la transversale Houailou-Bourail, sur Grande-Terre aussi…

Mais rien comme celle-ci je crois.

Forgotten 3

Cette bien-nommée Forgotten World Highway, avec ses innombrables virages en épingle, ses courbes, ses montées et ses descentes sans fin, avec ses bords de route arrachées par la pluie (pas juste un peu; l’asphalte aussi, incluant la ligne blanche) évidemment toujours dans les courbes au-dessus de précipices, ses éboulements qui jonchent la route à toutes les trois parois, ses tronçons en terre et en boue, ses montagnes rondes et vertes de hobbits mégalomanes dans un paysage parsemé de moutons à l’infini… devant un tel spectacle, il arrive que le voyageur québécois se dise en s’exclamant tout haut : « ben voyons donc tabarnak c’est quoi c’t’ostie d’route de fous là??? ».

Et là, juste comme tu penses avoir tout vu, un troupeau de moutons te fonce dessus…

 

La route qu’on a parcouru devait faire à peu près 200 km. On y a mis près de 5 heures…

* * *

Nous sommes ce soir dans le parc National Tongariro. Il fait un max de 10 degrés. On a ressorti les  »liners » de sac de couchage de Salkantay et les chandails de mérino.

Demain matin, tantôt, samedi matin, on s’embarque pour une journée de randonnée sur Tongariro Alpine Crossing. On s’en va jaser avec des volcans et des lacs glaciers.

On vous raconte ça dès que possible.

You Recently Viewed ...

Milford Sound - Nouvelle-Zelande

Milford Sound, Nouvelle-Zélande

Carte de nos voyages. Ailleurs et autrement. Le blogue.

Cartes de nos voyages à ce jour

lagon de poe - Nouvelle-Caledonie

Chasse aux requins à Poé – L’Homme : victime ultime

MTB Queenstown - Nouvelle-Zelande

Mountain Bike Downhill à Queenstown

velo-central-otago-nouvelle-zelande

À vélo au coeur de la Central Otago Rail Trail

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

Ailleurs et autrement.